• Le système des AMAP

    Le système des AMAP

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les AMAP sont des associations pour le maintien d'une agriculture paysanne.
    Elles regroupent des consommateurs et des producteurs d'un bassin géographique déterminé (un quartier, une zone urbaine, un village) et organisent par système de contrat des distributions d'aliments (légumes, produits laitiers, pains, viandes, poissons ... ).

    Circuit-court : Connaissance, transparence et confiance

    Ces associations mettent en place ce qu'on appelle des circuits-courts, c'est à dire des circuits de distribution où les producteurs vendent directement aux consommateurs.
    La vente directe est idéale puisqu'elle permet la connaissance, la transparence et la confiance.
    La connaissance : parce qu'ils sont en contact direct, le producteur peut expliquer aux amapiens son travail, la manière dont la nature et sa ferme fonctionne ... Le consommateur acquiert ainsi une vision plus fine de ce qu'il consomme. Il conçoit désormais pourquoi il ne mange pas de tomate en avril alors qu'il y en a au supermarché.
    La transparence : Chaque "amapien" connait son producteur de légume et est vivement encouragé à aller visiter la/les fermes où sont produits ce qu'il achète. Il est ainsi au courant de ce qu'il consomme. 
    La confiance : découle logiquement des aspects précédents. Le consommateur sait désormais ce qu'il consomme, comment ça a été produit (il est au courant des choix entrepris par le producteur), par qui (éthique du producteur) ... Ainsi pas forcément besoin de label bio ou autres : le circuit court permet la confiance !

    Vente directe = vente locale

    En mettant en place des circuits de vente directs, les amap relocalisent l'économie alimentaire. Les avantages sont nombreux. Le plus rationnel, c'est l'économie d'énergie lié au transport des aliments. Organiser le commerce dans un bassin géographique limité, ça permet de réduire l'impact du transport. C'est aussi une garantie de fraicheur. La tomate que je trouve dans mon panier d'amap est cueillie le jour même ou au pire la veille. 

    Mais c'est aussi la question de l'autosuffisance qui est en jeu. 
    Savez vous que le bassin parisien, fournit par le MIN de Rungis (le Marché d'intêret national est une zone commerciale où arrivent et sont vendus l'ensemble des aliments que vous trouvez en supermarché, au restaurant, sur certains étals de marché ...) ne dispose que de 4 jours de stocks (source : Solutions locales pour désordre global de Colinne Serreau). Stocks essentiellement constitués par des produits importés. Nous sommes ni plus ni moins dépendant des importations et si un conflit géopolitique survient (un embargo par exemple), nous pourrions avoir du soucis à nous faire.

    Il est donc important de récréer des approvisionnement en circuit court auprès des bassins de production locale pour simplement être autonome alimentairement et donc libre ! 

    Esprit de solidarité

    C'est écrit plus haut, les Amap permettent la connaissance mutuelle entre les parties. C'est ainsi qu'elles encouragent un esprit de solidarité.
    Ainsi outre le fait que les amapiens s'engagent (contrat d'une durée de 6 mois ou d'un an), ils sont aussi prêt à soutenir les producteurs en cas de coup dûr (conditions climatiques, imprévus ...). Par exemple suite à la tempète Xynthia, plusieurs amap ont mobilisées leurs adhérents afin d'aller redresser ou réparer les tunnels chez leurs producteurs. Le soutient peut prendre aussi d'autres formes : l'année dernière les productions fouragères ont été très maigres à cause de la sécheresse. Notre producteur de fromage a donc été dans une situation délicate puisqu'il n'avait plus suffisemment de paille pour nourrir ses chèvres. Nous lui avons donc achetés des tommes en prévente afin de lui fournir une avance de trésorerie pour l'achat de fourrage. Sans ça, il aurait été obligé de se tourner vers les banques avec donc des intêrets à payer.

    Lien humain

    Les Amap fonctionnent selon un temps de distribution hebdomaire lors duquel les adhérents viennent chercher leur panier mais aussi viennent échanger avec les autres adhérents et leurs producteurs. Ces temps de distribution sont des vrais temps de convivialité tout comme les visites à la ferme qui peuvent selon les amaps être proposées tout les mois ou juste quelques fois par an. Les visites à la ferme sont souvent l'occasion de réaliser un chantier conséquent (planter une haie, installer une serre, déterrer les pommes de terre...) tous ensemble dans un esprit de partage, d'entraide et de transmission.

     


    Tags Tags : , , , ,